Avec la douceur de ce mois de Février et comme chaque année au printemps, des nids se sont formés et les chenilles commencent à descendre.

Ces chenilles sont très dangereuses pour nos animaux.

Pour l’humain, leur très fort caractère urticant peut provoquer d’importantes réactions allergiques (mains, cou, visage) mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires. Les atteintes à l’œil peuvent avoir d’importantes conséquences si les poils ne sont pas rapidement enlevés. Il est dangereux de manipuler un nid même vide.

Le danger est aussi important pour les animaux de compagnie : un chien atteint à la langue (qu’il peut avoir utilisé pour lécher les démangeaisons sur son corps) s’il n’est pas soigné rapidement par des fortes doses de cortisone, risque alors la nécrose de la langue. Il ne pourra donc plus se nourrir. Si votre chien est en contact avec une chenille, il se met à baver abondamment et essayera probablement d’ôter avec ses pattes !

Il est important de rincer la langue et la bouche du chien avec de l’eau propre (pattes aussi), SANS FROTTER, ce qui briserait les poils urticants de la chenille et qui libérerait ainsi plus de toxines, aggravant encore plus l’état de l’animal.

Si votre chien venait à toucher, lécher ou pire avaler une chenille il faut impérativement aller consulter un vétérinaire en urgence !

Vous pouvez vous munir d’homéopathie qui ralentira le processus de mise en contact avec les poils urticants. Mais attention, la visite vétérinaire reste obligatoire à ce stade !

Administrer 5 granules (selon la taille de l’animal) de:
– Apis Melliffica 9 ch
– Cantharis 9 ch
– Ledum Palustre 9ch

Renouvelez les prises toutes les 10 minutes, jusqu’à l’arrivée chez le vétérinaire